Aston Martin DB2/4 MKI 1953 – Historique entièrement documenté, matching numbers – Participation à Le Mans Classic en juillet 2018 incluse !

Désolé, il est trop tard !

En octobre 1953 est présentée l’Aston Martin DB2/4 (pour 4 places) au London Motor Show sous la dénomination « family saloon ». Vendue deux fois le prix d’une Jaguar XK140, elle se devait d’être irréprochable. Elle innove en matière de carrosserie par sa porte arrière ouvrant sur l’habitacle et devient le premier modèle hatchback. Malgré son niveau d’équipement, la DB2/4 parvient à contenir un poids de tout juste 1200 kg grâce à une carrosserie entièrement en aluminium. La DB2/4 reprend le moteur de la DB2 Vantage, un six cylindres en ligne Lagonda de 2,6 L porté à 125 Ch. Le moteur a été conçu et mis au point par W.O. Bentley dès 1949 à partir d’un 2,5 L double arbres. Le développement du moteur en compétition lui permit de porter sa cylindrée à 2,6 L et ses améliorations conduirent la DB2 à une victoire de classe et une troisième place au général aux 24 Heures du Mans 1951. La DB2/4 MkI fut produite à seulement 565 exemplaires avant d’être remplacée par la MkII en octobre 1955.

 

Notre DB2/4 a été livrée neuve le 7 novembre 1953 à Henry Page & Co Ltd, fournisseur de malt pour l’industrie du brassage au Nord de Londres. Il s’agit du châssis LML/561, le 61ème exemplaire à sortir de la ligne de production peu après sa présentation officielle. Immatriculée alors NYU 819, elle fût livrée avec en options usine des amortisseurs Armstrong renforcés et une colonne de direction télescopique, comme l’atteste la fiche de l’usine. Les archives Aston Martin montrent également ses différents passages à l’usine durant les premières années de sa vie. On apprend qu’elle y est retournée dès le premier mois pour être équipée de tambours de freins Alfin et d’un embrayage de 3,0 L. Elle a par la suite été légèrement modifiée à l’usine pour participer au Rallye des Alpes, avec un éclairage mis aux normes continentales et un nouveau train arrière. Elle y retourna ensuite pour son entretien mécanique. Le registre de l’Aston Martin Owners Club nous apprend également que cette auto participa dans les années 60 à des manifestations du Club ainsi qu’à des concours d’élégance où elle remporta une demi-douzaine de prix.

En 1989, elle fut importée à Auckland en Nouvelle Zélande par son nouveau propriétaire qui n’était autre que Peter Bruin, pilote de course et ancien mécanicien de course pour Brabham et McLaren. Il possédait un garage spécialisé dans la préparation et la restauration de voitures de courses appelé Goodwood Engineering of Auckland. Il était également membre de l’Aston Martin Owners Club. Il a passé 20 années à restaurer intégralement et méticuleusement notre auto dans l’état où elle se trouve aujourd’hui. Mise à nue, sa coque en aluminium n°169 a été restaurée puis repeinte dans sa teinte d’origine, un magnifique Sea Green. Sa sellerie est restaurée également dans un cuir beige Connolly conforme à sa sortie d’usine. Le châssis et les trains roulants ont aussi bénéficié d’un traitement aussi méticuleux. Son moteur toujours d’origine numéro VB6E/50/1293 a été entièrement refait. La restauration est entièrement documentée par un impressionnant dossier de factures de pièces dont la plupart proviennent d’Angleterre et par un dossier de photos.

 

Hélas, Peter Bruin ne put en profiter et la voiture fut ré-importée en Angleterre en 2009 suite à son décès avec 28 miles au compteur depuis sa restauration. Son kilométrage est suivi par ses passages au MOT et la voiture est importée en France en 2013 avec moins de 400 miles au compteur. Elle reçoit quelques modifications pour obtenir son passeport technique historique FFSA catégorie GT compétition : feux longue portée, coupe batterie, extincteur, sangle de remorquage, feu arrière de pluie et ventilateur additionnel. Elle est également équipée d’une très agréable direction assistée électrique. Ses pare chocs chromés sont toujours disponibles. Elle a participé au Mans Classic en 2014 et 2016 avec un gentleman français à son volant et l’ex pilote de formule 1 brésilien Nano Da Silva Ramos. La voiture a été depuis révisée et entretenue chez un spécialiste. Elle affiche aujourd’hui 2500 miles et est déjà inscrite pour participer au Mans Classic 2018. La voiture a passé la dure étape de sélection de l’organisateur et a été sélectionnée avec succès pour le Plateau 2. Elle prendra donc le départ de la course en juillet 2018 avec son nouveau propriétaire ! La DB2/4 possède une qualité de fabrication remarquable, associant une sellerie en cuir Connolly à un tableau de bord en bois sur lequel sont délicatement apposés des chromes avec un sublime volant à cerceau bois. Sa mythique calandre en T retourné, ses magnifiques jantes à rayons chromés à moyeu central et ses petits feux soulignent son caractère. Cette auto raffinée se destine à un gentleman racer qui saura apprécier sa finesse et son élégance. Notre DB2/4 lui sera remise avec son historique complet, son Certificate of Origin Aston Martin, son expertise en valeur agréée, son contrôle technique, et bien sûr sa participation au Mans Classic du 6 au 8 juillet 2018. Carte grise française.